Maître Amadou Diallo député du parti UFDG et Ismaël Condé, du RPG arc-en-ciel, vice-maire de Matam ne sont pas du tout tendre avec le nouveau Parlement. La législature et l’élection de Amadou Damaro Camara ce mardi à la tête de l’assemblée Nationale les inspirent

« Nous avons tous eu le sentiment depuis un certain temps que c’est Damaro Camara qui est le patron au niveau de la majorité parlementaire et non Claude Kory Koundiano. Donc, cela étant dit, il n’est pas étonnant que le choix a porté sur lui » dit Me Amadou Diallo

Selon lui, ce n’est pas une session inaugurale qui a été convoquée ce mardi mais une farce.

« Ils ont convoqué une séance inaugurale tout simplement pour élire le président de l’Assemblée Nationale. Lorsque le soubassement n’est pas bon, le mur n’est pas bon, on ne peut pas dire que le toit est bon. Or, dans le cas espèce tout a été violé. Donc, je considère que cette affaire, c’est un mépris pour l’Etat de droit » estime-t-il.

Pour sa part Ismaël Condé, vice maire du parti rpg arc en ciel parle d’un aboutissement de la mort programmée du RPG.

« C’est des personnes qui ont leur propre partis politiques. Qui ont des agendas cachés. Aujourd’hui, Damaro va prendre le perchoir. Et nous savons aujourd’hui la situation dans laquelle vit notre pays, compte tenu de l’âge du président, sa santé et tout ce qui se passe autour. Donc, le président de la République va être mis en difficulté. Malheureusement Aujourd’hui il ne peut plus s’imposer comme il pouvait le faire en 2010. La preuve, aujourd’hui, le perchoir revient à la Haute Guinée. Alors que ça été toujours dit depuis que nous étions dans l’opposition que le jour qu’il sera au pouvoir le perchoir reviendrai automatiquement à la forêt. C’est une preuve de plus que le RPG est en train de s’éteindre à petit feu » a-t-il indiqué.

A la question de savoir si Damaro va être le prolongement du système après Alpha Condé  en 2020, ce vice-maitre de Matam estime que le système a déjà pris le dessus et est en train d’engloutir Alpha Condé.

« Le système d’après Alpha Condé a commencé à être mis sur table. Le premier plan, c’était d’abord Damaro Président de l’assemblée Nationale. Ensuite, il y a d’autres plans qui vont venir. Suivons l’apurement. Mais, malheureusement, ils ont fait tout en oubliant l’essentiel qui est le principe démocratie de la Guinée » conclut cet élu

Par Abdul Karim Barry Pour couleurguinée.Info