Le Ministre de l’Administration du Territoire et de la décentralisation dans une sortie médiatique le vendredi, 22 mai 2020, sur les ondes des médias d’Etat est revenu sur les événements malheureux survenus à Coyah, Dubréka et Kamsar en les qualifiant de fruit d’une préméditation mise à exécution par des loubards armés et promet que toute la lumière sera faite et que les auteurs répondront devant la loi.

« Dans cette épreuve, celles et ceux qui trouvent opportun d’ouvrir un front de troubles devraient se raviser et donner la priorité absolue à la santé de leurs concitoyens. En tout état de cause, l’Etat Guinéen, garant des libertés publiques et de la paix, veille au grain et ne se laissera pas surprendre » a dit général Bouréma Condé.

Celui de la sécurité et de la protection civile tape du poing sur la table, il est catégorique à propos de la reprise annoncée des manifestations du FNDC.

Damantang Albert Camara affirme que le gouvernement ne se va pas se laisser distraire, les forces de l’ordre seront sur le terrain pour empêcher tout trouble à l’ordre public.

«Les dispositions sont prises pour éviter que ce type d’événements vienne compromettre la lutte contre la pandémie. Nous n’avons pas l’intention de nous laisser faire. Et l’objectif était aujourd’hui pour l’administration du territoire et le ministère de la sécurité d’en appeler à la conscience de ceux, qui veulent bien faire valoir cette conscience et d’annoncer que nous serons sur le terrain pour empêcher que cela se produise » a-t-il prévenu.

Dans un communiqué publié ce vendredi, le gouvernement, à travers le Ministère de la Sécurité met en garde les fauteurs de troubles dans une situation de crise sanitaire causée par la COVID-19.

COMMUNIQUE DU MINISTÈRE DE LA SECURITE ET DE LA PROTECTION CIVILE 

Conakry, le 22 mai 2020 – Le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile a appris avec amertume que des individus à la solde de l’Opposition, du FNDC et de personnes hostiles au Gouvernement et à la paix sociale multiplient des contacts pour organiser des troubles à l’ordre public dans plusieurs localités du pays dès la fin du Ramadan. C’est ainsi qu’un des leaders, en la personne de M. Sékou Kondouno a déclaré le 21 mai que : « Dès après la fête de Ramadan, les manifestations de rue vont reprendre ».

Il est aujourd’hui clairement établi qu’il s’agit de provoquer des affrontements avec les forces de sécurité et occasionner de nouvelles victimes, à l’image de ce qui s’est passé à Coyah, Dubréka et Kamsar, et ternir ainsi l’image du Gouvernement aux yeux de l’opinion nationale et internationale.

Ces projets d’agissement sans fondement en cette période d’urgence sanitaire visent tout simplement à instaurer un climat d’insécurité, occasionner la propagation du Covid-19 tant à Conakry que dans les Préfectures de l’intérieur et saper les efforts du Gouvernement.

C’est l’occasion pour le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile de prendre à témoin la communauté nationale, africaine et internationale et tous les partenaires ayant un intérêt particulier pour la Guinée : il devient évident que des politiciens associés à des prétendus acteurs de la société civile continuent à utiliser des mots d’ordre et des méthodes fallacieux pour parvenir à la remise en cause des institutions de la République.

Au moment où chaque guinéenne et guinéen consent d’énormes sacrifice pour venir à bout de la pandémie du Covid-19 et que, conséquemment et conformément à la Loi, il a été décrété l’État d’urgence sanitaire, aucun trouble à l’ordre public ne sera toléré.

Le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile informe, que des dispositions proportionnelles à la menace sont mises en place par les unités territoriales et par les services spécialisés de maintien et de rétablissement de l’ordre public.

Il y a lieu de préciser aussi, qu’en plus des dispositions de la Loi 009 sur le maintien de l’ordre public, du Code pénal et du Code de Santé publique, les mesures d’urgence sanitaire renforcées et additionnelles seront appliquées sans complaisance.

Les fauteurs de troubles ainsi que les commanditaires seront recherchés, traqués et traduits devant les Tribunaux conformément à la Loi.

A cet effet, le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile invite les citoyens à la retenue et au calme, seuls gages de la paix et du développement et qui, surtout, nous permettront de vaincre le Covid-19.

Le Ministère de la sécurité et de la Protection Civile sait compter sur l’esprit de civisme des uns et autres.

LE MINISTERE DE LA SECURITE ET DE LA PROTECTION CIVILE

Transmis par la Cellule de Communication du Gouvernement