A une rencontre ce vendredi, des membres de la Commission électorale Nationale Indépendante (CENI) ont dévoilé le chronogramme de l’élection présidentielle prévue le 18 octobre 2020. Ils ont égrené une panoplie d’activités, pour selon eux, un scrutin crédible et transparent.

C’est la 1ère réunion du comité inter-parties autour de la présidentielle de 2020. Parmi les activités phares figurent l’assainissement du fichier électoral et sa mise à jour. Mohamed Saidou Bangoura est le responsable du service planification à la  CENI. »

« L’opération de mise à jour du fichier va nous permettre d’avoir un fichier assaini. La mise en place et la formation des membres des CARLES qui étaient au préalable l’assainissement du fichier, la sélection au niveau des agents techniques qui doivent aller sur le terrain pour le travail, et après leur activité nous passerons à l’impression des différentes listes qu’on appelle principalement les documents électoraux » explique-t-il.

Ce commissaire ajoute que dans la gestion du fichier électoral, les électeurs décédés seront radiés. Jean Paul Sarr, représentant du Parti de l’Unité et du Progrès (PUP) n’a aucun doute sur la crédibilité de la Ceni.

« Nous avons confiance à la CENI. On participera à l’élection parce que le PUP est le premier parti d’opposition. C’est nous qui avons perdu le pouvoir. Nous présenterons un candidat dans une élection apaisée, juste et transparente » dit-il.

Les partis politiques de l’opposition ont brillé par leur absence à cette rencontre. Un geste qui n’est pas passé inaperçu. Boubacar Biro Barry, directeur du département démembrement de la CENI a fait une mise au point.

« Notre rôle principal, c’est d’inviter les acteurs à venir participer à ces rencontres d’échange et de partage sur l’ensemble des activités liées au processus électoral. Il ne nous appartient pas de faire venir quelqu’un qui a reçu déjà sa correspondance et qui ne souhaiterait pas être là »  précise-t-il.

Dans une déclaration rendue publique, il y a quelques jours, l’opposition politique avait annoncé qu’elle n’approuve pas le calendrier dévoilé par la CENI.

Par Mamady Cherif pour couleurguinee