Dès le début de la pandémie, Madame Aminata Touré, la Maire de Kaloum a mis en place un plan et depuis un mois, le comité de gestion de crise sanitaire créé à cet effet déroule les instruments d’une riposte efficace. Il mise sur une campagne de sensibilisation et le suivi des cas de contamination dans la circonscription de Kaloum qui est à la fois le cœur de l’administration et le centre névralgique des affaires. Aujourd’hui, la Mairie de Kaloum qui a déployé ses cadres, la Direction communale de la santé, les médecins affectés par l’ANSS et I’ensemble des chefs de quartiers, fait un travail extraordinaire sur le terrain.

En effet, sur instruction de Madame Aminata Touré, maire de Kaloum, une cartographie de l’état de I‘épidémie est établie et mise à jour quotidiennement, quartier par quartier afin d’avoir un aperçu évolutif et une vue d’ensemble du Covid-19. Cette approche permet de cibler et d‘accompagner au mieux les personnes confinées ou mises en quarantaine du fait d’avoir été en contact avec le virus ; lesquelles personnes perçoivent individuellement, de la part de la Mairie, du riz et une enveloppe symbolique. « Toute société humaine prend sa richesse dans l’entraide et la solidarité qui visent un but commun : l’épanouissement de chacun dans le respect des différences », dit-on.

Autant dire que ce pari a été réussi par les dirigeants de cette commune, vu que depuis le 15 mai, au moins 53 familles établies au quartier d’Almamya, épicentre de la maladie, ont bénéficié de ces dons. Ayant la riposte bien en main, les autorités communales vont poursuivre ce plan d’aide à travers une association dont l’action salvatrice est à saluer, «ASSAT» – Association des amis d’Aminata Touré, structure associative qui réunit de nombreuses samaritaines et self-made-women dont Mme Ciré Sangaré, Mme Mama Kanny Diallo (ministre du Plan), Mme Marlyatou Barry (conseillère du chef de l’État chargée de la Coopération internationale), la fondation Anne-Marie Sacko, Mme Touré Néné Amy Diallo, et autres. Toutes ces donatrices continuent d’apporter leur soutien à Madame la maire de Kaloum dans la lutte contre le Covid-19. Pour une élue qui vient à peine de prendre fonction, un tel travail est à saluer.

En peu de temps, il y a eu également la rénovation du marché Niger, l’appui apporté aux femmes en saponification et en gestion de PME, la distribution régulière et gratuite des masques de protection dans les différents marchés de Kaloum, le lavage de pavés, etc. Bref, l’exemple de Kaloum est destiné à être reproduit partout en Guinée pour venir à bout de cette crise sanitaire sans précédent.

Hassatou Barry

Facebook Comments