En attendant des mesures d’accompagnements du gouvernement face au COVID-19, la situation sanitaire préoccupe davantage de nombreuses familles en Guinée.

Ce mardi 31 mars, au quartier Koloma 1 où nous avons fait des tours dans plusieurs concessions, nous avons constaté la présence des petits bidons de 0,44 litres avec, à la clé, de l’eau mélangée à l’eau de javel suspendue au portail ou à la porte d’entrée. Les occupants de ces maisons disent que c’est pour prévenir la propagation de la pandémie qui assaille le monde entier.

Mariam Barry est concessionnaire et mère de famille, à Koloma, elle explique pourquoi cette bouteille d’eau de javel est suspendue au portail de sa cour. « Nous l’avons fait, c’est dans le cadre de la prévention de cette maladie, nous n’avons pas les moyens, mais le peu qu’on a, on s’en servira pour sauver des vies. Ici toute personne qui veut entrer dans la cour doit se laver les mains, c’est la règle en attendant » a-t-elle fait savoir.

Un boutiquier du même quartier, dit aussi être préoccupé par cette maladie, il dit que ces mesures auraient dû être prises par le gouvernement pour assister la population qui n’a pas assez de moyens pour se protéger contre le Coronavirus.

« Moi, je l’ai fait depuis 3 jours maintenant, je n’attends pas le gouvernement, même si normalement c’est lui qui devait s’en occuper, par contre, moi je le fais pour moi et pour mes clients. Je suis boutiquier donc je suis aussi exposé, parce que plusieurs personnes viennent acheter ici, et ne sachant pas d’où certaines viennent et si elles sont atteintes ou non, je les oblige à se laver les mains avant tout achat, mais bon, certains le font parfois et d’autres ne le font pas » a-t-il déclaré.

A rappeler que les règles d’hygiènes sont moins appliquées par les citoyens de cette localité, malgré les efforts fournis dans de nombreuses familles.

Par Mamadou Alimou Diop pour Couleurguinee

Facebook Comments