Depuis le communiqué du professeur Alpha Condé, faisant recours à l’isolement de Conakry de l’intérieur du pays, le trafic reste serré, Mariame Diané de retour de Dabola nous explique la situation des villes à l’intérieur et particulièrement de là d’où elle vient << À dabola les mesures sont respectées, même les marchés sont fermés, l’autre jour c’est ‪à 13 heure‬ qu’ils sont venus nous chasser du marché, là-bas quand ils voient des regroupement ils viennent automatiquement vous dispersez >> .

Sur l’état du trafic routier elle a avancé ceci, <<je n’ai eu aucun problème, pour le retour, seulement que le prix du billet a beaucoup grimpé avant c’était 120.000fg (conakry-Dabola) et maintenant c’est à 170.000fg. Arrivé au barrage de kaaca ils ont juste demandé au chauffeur de présenter le reçu et verifier le nombre de passagers à bord, après ça ils nous ont laissé passer sans problème. Contrairement à ceux qui ne respectent pas le nombre de passagers ceux-ci là sont arrêtés  >> a-t-elle dit

À rappeler que le prix du litre de carburant a baissé de 1000fg

Par Abdourahmane Baldé pour couleurguinée.info