Les travaux de la mission conjointe Cedeao, Union Africaine et Nations Unies ont pris fin ce week-end à Conakry. Durant deux jours, les envoyés de la communauté internationale ont rencontré tous les acteurs engagés dans le scrutin d’octobre prochain. Elle se félicite des initiatives mises en œuvre pour le scrutin. Elle a aussi fait des recommandations pour aboutir à une élection transparente. Général Francis Béhanzin est commissaire paix et sécurité de la Cedeao

« La mission conjointe s’est félicitée de la volonté des autorités guinéennes de promouvoir une élection crédible et paisible. Elle s’est également félicitée des progrès réalisés dans la préparation des différents volets techniques de cette élection. Elle s’est félicitée aussi de l’audit du fichier électoral jugé suffisant par sa qualité qui devra permettre des élections fiables » dit ce commissaire

La mission conjointe a aussi exprimé sa vive préoccupation face « au manque de confiance entre les acteurs ». Elle a condamné fermement les violences et les discours qu’elle considère haineux à relent ethnique en particulier susceptible d’encourager les violences.

Elle a ensuite exprimé ses condoléances aux familles des victimes de ces violences et a demandé aux autorités de rechercher les responsables et d’engager des poursuites contre les auteurs de ces actes.

La mission a par ailleurs encouragé les autorités à sécuriser le processus électoral tout comme la protection de l’intégrité physique des candidats et de leurs militants avant pendant et après le scrutin et de veiller largement au respect des droits de l’homme entre autres.

Appel au dialogue :

La mission conjointe appelle à la nécessité du dialogue entre les candidats et acteurs politiques ainsi que la sûreté urgente d’un code de bonne conduite avant l’élection et de s’abstenir d’annoncer les résultats avant les organes chargés de le faire selon la loi.

Aux Forces de défenses et de sécurité et à la CENI :

La mission conjointe appelle les forces de défenses et de sécurité à agir avec professionnalisme pour la sécurisation de l’élection et d’éviter l’excès de la force. Elle encourage la CENI à poursuivre les rencontres avec les différents partis ou des solutions sur les points notamment l’affichage du fichier électoral et les procès verbaux issus du scrutin.

Déploiement des observateurs :

La mission conjointe a annoncé le déploiement en nombre suffisant des observateurs de la Cedeao et de l’union africaine les prochains jours à Conakry afin de contribuer à une élection crédible et transparente.

Une synthèse de Abdul Karim Barry pour couleurguinee.info