Le président du parti Union des Forces Républicaines (UFR) Sidya Touré continue lui de garder le doute sur sa participation à la présidentielle de 2020. Ce lundi, chez nos confrères de Lynx Fm, il a réagi à la démarche du président de l’UFDG qui est candidat. Sidya Touré note que le combat de l’opposition ne s’oriente nullement vers Cellou Dalein mais plutôt sur le président Alpha Condé qui veut confisquer le pouvoir.

« C’est une manière de continuer la lutte qu’il va comprendre autrement. Il a estimé qu’il était temps peut-être de faire autre chose. Moi, je ne vois pas ainsi.Faut pas qu’on détourne les problèmes. On n’a pas la même approche à partir d’un certain moment. Je pense que l’objectif visé reste totalement le même. Notre problème, c’est Alpha Condé ce n’est pas le départ de Cellou Dalein pour les élections présidentielles » a-t-il indiqué

À ceux qui spéculaient sur un éventuel conclave des trois formations politiques extraparlementaires à Paris, Sidya Touré a donné des précisions

« Nous ne nous sommes pas vu en France. Il faut que ça soit très clair. Ces supputations-là ne sont pas vraies. Je crois d’ailleurs que Kouyate était en France, moi aussi. On ne s’est pas vu. Cellou était au Sénégal pendant cette période-là » dit-il

Sidya Touré affirme que Cellou Dalein Diallo n’a pas tenu à l’informer de sa décision d’aller à cette élection

« Il faut être honnête, il ne m’a pas appelé. Il m’a  appelé après… (rires). Il a posté disons.. cette décision au comité de pilotage du FNDC et après il m’a eu au téléphone pour m’expliquer les raisons » explique le numéro 1 de l’Ufr

À la question de savoir quelle a été sa réaction suite à cette décision de l’UFDG, cet ancien haut représentant d’Alpha Condé répond :

« Nous sommes au FNDC ensemble. Je lui ai rappelé que ce n’est pas ce que nous avons arrêté. Et que la lutte qu’on mène depuis avril 2019 n’allait pas dans ce sens là….. » lui a-t-il dit.

Sidya Touré déclare que la majorité des cadres de son parti n’est pas partante pour cette élection.

« Mais, il y a toujours un débat de 30% que nous allons finaliser ce soir et demain matin on fera une déclaration avec les arguments très nécessaires » a-t-il conclu

           Par Abdul Karim Barry Pour couleurguinee.info