Les avocats du FNDC, à travers un communiqué disent avoir appris, par voie de presse, que le gouvernement guinéen aurait informé la CPI et d’autres organisations internationales des ‘’agissements’’ du FNDC.

Pour eux, cette démarche, dont ils relèvent le caractère totalement invraisemblable, veut être une riposte au dépôt, le 29 avril 2020, d’un signalement auprès de la CPI en application de l’article 15 du Statut de Rome et dont il a été accusé bonne réception.

Ils affirment que  cette communication du gouvernement guinéen trahit une incontestable perte de sang-froid et dit son inquiétude légitime face au caractère très sérieux et documenté du signalement fait par le FNDC. Il est aussi un terrible aveu d’impuissance des juridictions nationales.

Lisez la déclaration ci-dessous

Communiqué avocats FNDC 09 05 2020

Par Kadiatou Chérif Baldé pour couleurguinee.info