Abou Kanté, electro-mécanicien, le présumé violeur de la fillette de 2 ans au quartier Yimbaya école a été arrêté. Il est détenu à la Gendarmerie de Belle-vue. Selon des sources proches de cette gendarmerie, il sera présenté à un juge le lundi. C’est vraiment, un soulagement pour la famille.

« Ma petite-fille est là. Bon ! Ça va plus ou moins bien » affirmait au bord de la déprime hier vendredi le Doyen Nafiou Diallo, journaliste et grand-père de la fillette. Depuis que l’acte s’est passé le lendemain de la fête de ramadan, menaces et injures ont été subies par la famille. Les voisins, le logeur et même le chef du quartier se sont laissé emporter. Il a fallu une descente musclée le vendredi des gendarmes pour faire des mises au point. Ils ont sommé  les voisins de laisser tranquille la famille.

« Sachez que le viol est puni en Guinée. Celui qui tentera d’intimider ou de menacer cette famille victime ira en prison » a déclaré le chef de cette mission de la gendarmerie. Elle n’est pas repartie la main vide, le militaire qui voulait étouffer l’affaire a été embarqué. Auparavant, ce dernier avait été convoqué et sommé de retrouver son protégé de violeur. Il ne s’était pas exécuté. Mais, il a fallu qu’on l’embarque le vendredi. Pour que ce samedi, le jeune soit retrouvé et placé en détention.

Revenant sur la prise en charge, M. Nafiou affirme que jusque-là, c’est eux qui continuent à se débrouiller avec les moyens de bords pour les soins de la fillette.

« C’est Diaraye qui se débrouille à aller soigner sa fille. Même, ce matin elle est à Ignace Deen avec les rapports déjà donné par le médecin légiste » dit-il.  Pire, le propriétaire de la Concession menace de vider cette famille. Il faut tirer le chapeau à l’armée nationale, à la gendarmerie nationale, au club des jeunes filles leaders de Guinée et la presse nationale. Ils ont œuvré pour l’arrestation du jeune et pour la suite du dossier. La fondation Benie a apporté une assistance financière à la famille. Ce samedi, le député uninominal de Matoto et le Chef du quartier sont allés présenter toute leur compassion à la famille touchée.

               Par Abdul Karim Barry Pour  couleurguinee.