Le front national pour la défense de la constitution (fndc), à travers une sortie, menace de reprendre les manifestations les jours à venir. Cette entité reproche au régime de profiter de cette période de crise sanitaire pour dérouler son programme. Sékou Koundouno, a été joint au téléphone par les confrères de la radio Lynx FM, nous vous invitons à lire l’interview.

-C’est une grande responsabilité Monsieur Koundouno, par ces temps de pandémie, la sortie du fndc hier a inquiété plus d’une personne, parce que nous sommes dans un cadre de confinement et vous appelez à des manifestations.

Pas d’inquiétude en la matière, un plan global intégrant au fait du Covid-19, appelé plan Marshall de relance a été proposé au comité de pilotage. Actuellement, c’est en examen. On a été invité à activer toutes les troupes sur le terrain afin qu’elles se mettent en ordre de bataille et attendent les dernières instructions. Donc, à date, les 138 antennes de Conakry et les 27 de l’intérieur du pays sont en ordre de bataille, dans le volet information, sensibilisation

-Ce plan Marshall, expliquez nous un peu?

Je vous informe que dans le plan Marshall, les mesures préventives au Covid-19 ont été intégrées. Comme vous le savez, il y a un décret en Guinée instaurant l’interdiction de regroupement, pas plus de 20 personnes, les comités de base du fndc sont composés de 50 personnes chacun. Nous avons décanté cela. Actuellement, les comités de base sont composés de 14 personnes, les kits sanitaires et l’eau de javel ont été dispensés au niveau de toutes les antennes à Conakry et à l’intérieur du pays afin que nous puissions intégrer le Covid-19 au combat. Comme vous le savez, nous avons un virus de troisième mandat en Guinée qu’il faudrait complètement neutraliser. Et ce combat et cette lutte seront enclenchés les heures et jours qui suivent”

Comment vous compter faire les manifestations. Est-ce que ça veut dire que tous ceux qui vont sortir dans les rues, vont avoir un masque, avoir de l’eau de javel etc ?

” Vous serez informer du mode opératoire. Je vous informe qu’un plan Marshall de relance a été proposé au comité de pilotage intégrant les mesures préventives du Covid-19.

Ce plan Marshall est en examen, nous attendons le retour du comité de pilotage mais en attendant, on a été instruit d’activer toutes les équipes sur le terrain pour qu’elles se mettent en ordre de bataille pour qu’à tout moment, à tout instant qu’elles puissent agir”

-Revenez pour nos auditeurs, sur le fait qui a motivé le fndc à suspendre cette trêve.

Cette riposte s’articule autour des énièmes provocations du pouvoir de Conakry. Je n’ai pas à vous les citer, ce sont des arrestations arbitraires et massives des militants et sympathisants du fndc, à Labe, à Mamou, à Koundara, à Gaoual, à Boké, à Nzérékoré. A date, on dénombre plus de 200 arrestations illégales et arbitraires mais c’est aussi les tous derniers actes du gouvernement au niveau de la cour constitutionnelle, au niveau du fameux décret promulguant le brouillon qu’on appelle pour eux Constitution.Toutes ces provocations sont des provocations de trop. Nous avons décidé, sans doute, de passer à la vitesse supérieure. Des instructions fermes ont été données aux différents services au sein de la coordination du fndc. Nous avons pris la menace de l’adversaire au sérieux et nous sommes en train de réunir toutes les stratégies constitutionnelles et des traités et conventions en la matière afin de neutraliser les différentes forces de résistance des putchistes

-Selon l’opinion, la communauté internationale est de votre côté et sensible à votre légitime revendication c’est pourquoi, elle vous soutien, n’avez-vous pas peur de heurter sa sensibilité en prenant une telle initiative ?

Cette communauté internationale a été saisie des différentes provocations des tenants du pouvoir de Conakry. Elle ne peut que prendre acte en terme d’information. La défense des valeurs auxquelles la Nation a souscrite relève strictement de la compétence du souverain peuple de Guinée dont nous avons la légitimité et la légalité, en tout état de cause, je vous dis le plan de relance Marshall intègre le Covid-19. Aucune inquiétude en la matière, la survie et la santé des Guinéens est une des priorités pour le Fndc”

-Est-ce que vous avez qu’à même tiré des leçons du fait que malgré tout ce qui s’est passé, le pouvoir a réussi à organiser ce référendum et ces législatives le 22 mars dernier.

Le fndc sort d’une brillante victoire du 22 mars 2020 ou nous avons déjoué toutes les volontés politiques, nous avons mis hors d’état de nuire les putschistes sur toute l’étendue du territoire national en essayant de restaurer l’autorité de l’Etat et l’ordre constitutionnel et je pense bien le 22 mars, nous au niveau du fndc, c’est pas une élection mais c’est un coup d’État. Le coup d’État a été déjoué par les loyalistes, les putschistes essayent de tenir bon dans les différentes forces de résistance, nos futures opérations consisteraient à neutraliser ces forces de résistance. Donc la communauté internationale est alignée derrière les positions défendues par le Fndc. Le régime et les tenants du pouvoir de Conakry sont strictement isolés à eux-mêmes, ils ne peuvent que s’en prendre à leur forfaiture”

Des morceaux choisis par Mamadou Baïlo Diaguissa Sow pour couleurguinee.