Mamadou Cherif Diallo, surnommé « Cherif Erdogan », décédé hier mardi dans sa boutique à madina des suites d’une crise cardiaque, a rejoint sa dernière demeure ce mercredi au cimetière de Soloprimo. La cérémonie funèbre a connu une grande mobilisation de proches, amis et connaissances qui ont côtoyé l’homme. Connu pour son enthousiasme sur les réseaux sociaux et son attachement à la culture islamique, il était l’imam de la mosquée Soloprimo, non loin de sa concession familiale.

Cheik Oumar Barry a connu l’homme. « Feu Cherif symbolise la modestie, le courage, le dévouement pour la cause d’Allah. Cherif, on l’a connu très jeune, il apprenait le livre d’Allah, la sunna du Prophète (Psl) et aussi il incarnait les valeurs, les valeurs véhiculées dans ce livre de Dieu et dans cette tradition du prophète (Psl). C’était un homme très humble, très dévoué pour la cause de l’islam. Il était sympathique, disponible pour la cause de Dieu. On a participé avec lui à beaucoup de séminaires, à beaucoup d’activités sur l’islam. Il n’entendait pas qu’il y a une activité quelque part sans qu’il ne vienne, s’il ne vient pas physiquement, ce qu’il est là avec nous moralement>> a-t-il fait savoir.

Il ajoute : «  le frère Cherif, son commerce ne l’a pas empêché d’accomplir la prière. Son commerce ne l’a pas empêché d’enlever l’aumône (zakat), de faire du bien et de faire beaucoup de biens. J’estimais que feu Cherif voulait être un milliardaire musulman pour servir mieux, beaucoup mieux l’islam car il consacrait son être et son savoir pour la cause d’Allah, c’était un jeune très dynamique » a-t-il souligné.

Oumou Hali Diallo est l’épouse du défunt, elle s’est mariée en 2005. Elle dit  ce qu’elle retient de son défunt mari.

« Mon mari était un homme bien. Il a consacré tout son temps à la prière et à la lecture du Saint Coran. Il ne connaissait que son travail. Vous avez vu tous ce beau monde dehors. Je demande à Dieu de l’accueillir dans son paradis éternel » a-t-elle dit  les yeux voilés de larmes.

Mamadou Cherif Diallo, était marié à deux femmes. Il laisse 6 enfants dont deux garçons et 4 filles.

                                Par Mamadou Baïlo Diaguissa Sow pour couleurguinee.info

Facebook Comments