Un homme d’une quarantaine d’années s’est donné la mort en se servant de son fusil dans la nuit du mercredi au  jeudi 11 juin 2020 dans le quartier Ghangana dans la commune urbaine de Nzérékoré. Elysé Delamou était taximètre. Veuf, père de six enfants, il résidait dans le quartier Ghangana.

Selon nos informations ce jeune homme s’est tiré une balle à la poitrine aux environs de 3h du matin. Monsieur Nyankoye Lucien Loua vice-président du conseil de quartier de Ghangana revient sur les circonstances

« Ce matin, très tôt j’ai reçu la visite de mon chef secteur qui m’a dit qu’il y a un corps dans la concession d’un de ses citoyens. Alors je me suis rendu sur les lieux, effectivement j’ai constaté que le corps de Elysé Delamou était étendu de tout son long avec un fusil à la poitrine. Selon les témoignages recueillis, c’est aux environs de 3 heures du matin que l’un de ses voisins a entendu le coups de fusil » A témoigné Monsieur Loua.

A la question de savoir qu’est ce qui serait à l’origine de ce suicide, le chef de quartier dira « Problème mental je ne dirai pas non, il roulait sa moto jusqu’à 22 heures hier. Depuis que la mort de sa femme et le fait qu’il soit déguerpis de sa maison l’ont marqué. Il disait que la maison c’est pour ses enfants. Ça peut être une raison mais, jusque-là on ne sait vraiment rien des raisons de ce suicide » a laissé entendre le conseiller du quartier de Ghangana.

Les autorités communales, préfectorales, judiciaires et les agents de la protection civile se sont tous rendus sur les lieux. Selon le maire de la commune urbaine les raisons de ce suicide restent pour le moment inconnues. Il faut rappeler que les cas d’homicide volontaire sont devenus récurrents, le dernier cas remonte au mois de mai dernier où un père de famille a poignardé sa femme en état de famille avant de tenter de se suicider dans le quartier Nyen.

Jean François Mamy pour couleurguinee.Info