Les fidèles musulmans de Guinée ont célébré la fête de tabaski ou la fête des moutons ce vendredi 31 juillet 2020.  A la mosquée El Hadj Alseny Bah située au quartier Demoudoula dans la commune de Ratoma, El Hadj Ibrahima Bah a rappelé les mesures prises dans cette mosquée pour éviter la propagation de la pandémie. Mais, ces mesures n’étaient pas du tout respectées.

« Avant tout d’abord, c’est une fierté pour moi de voir cette mosquée ouverte après plusieurs mois de fermeture. Même si c’est pour la prière de la fête seulement. Alors comme vous le constatez, nous avons pris toutes les mesures qu’il faut pour éviter la propagation de cette maladie. Les kits sont installés partout et nous prenons aussi la température de tout le monde avant qu’ils rentrent. » dit-il

El Hadj Bailo l’imam qui a dirigé la prière dans son sermon a appelé les musulmans et tous les Guinéens à la paix et à l’unité nationale. «Je demande aux musulmans et à tous les guinéens de se donner la main parce que si nous sommes unis dans la paix, on peut combattre tout obstacle et on peut combattre même cette maladie dans notre pays. Une fois de plus, soyons unis et solidaire »

De son côté, Fanta Kaba se dit contente de faire cette prière dans la mosquée avant de lancer un appel à l’Etat.

« Je suis très contente de faire cette prière aujourd’hui dans la mosquée et je demande  au gouvernement d’ouvrir les mosquées parce que c’est dans les mosquées qu’on peut adorer Dieu dans la paix et dans la tranquillité »

Par Mamadou Yaya Bah pour couleurguinee.info

 

Facebook Comments