Aux plaidoiries, l’ex Bâtonnier Me Mohamed Traoré a déclaré que le front national pour la défense de la constitution n’a jamais utilisé des armes lors de ses manifestations.

« Le Fndc n’a jamais utilisé des armes. Les seules armes qu’il a utilisées sont celles que la loi lui a données. Il s’agit des manifestations, des dénonciations. Il manifeste  conformément à la loi. Ils n’ont jamais fait recours à la violence. Ce sont des hommes de conviction. Foniké Menguè est là pour une raison politique, et c’est un procès politique. La ligne du Fndc est une ligne républicaine » soutient cet avocat.

Le fait de dire qu’il y a tel ou tel morts, faire un compte macabre constitue-t-il une infraction ? Si c’est le cas le président de la République l’a fait selon l’avocat  dans un passage  de son livre intitulé ” Un Africain Engagé  “. Là où le président narre la manière dont ses militants d’alors ont été malmenés et également, il mentionne le premier martyr lors des manifestations de son parti. Nous ne sommes pas prêts à accepter que les libertés individuelles soient confisquées. Il a raté ce procès, c’est une raté historique » entonne le bâtonnier.

Par Kadiatou Chérif Baldé depuis le TPI de Dixinn pour couleurguinee. info