Ce jeudi dans la salle des congrès de palais du peuple, au terme de la convention nationale du parti, les différents porte-parole ont égrené les progrès enregistrés durant les dix années de gouvernance du président Alpha Condé. Ils ont annoncé que le choix du parti pour le candidat à la présidentielle du 18 octobre prochain est bel et bien Alpha Condé.

Le président Alpha Condé a remercié les militants. Il a rendu hommage à tous ces militants illettrés du « erpécé » qui se sont investis pour porter le parti à la tête du pays. Il a signalé que ces gens sont le plus souvent oubliés par beaucoup d’occupants des postes juteux de l’administration

Pour accepter la proposition, il a posé des conditions. Les suivantes :

– se rappeler et considérer les illettrés qui ont soutenu le parti ;

– porter confiance et accompagner la jeunesse ;

– ne pas oublier la force et la représentativité des femmes pour une bonne gouvernance.

“Si vous me répondez que vous êtes d’accord sur tout ça, je vous donnerai ma réponse. Pour le moment, je prends acte. Mais, je ne veux plus qu’on gouverne comme avant. C’est-à-dire laisser les gens qui se sont battus au bord de la route”. A entonné Alpha Condé.

A Abidjan, dans une adresse à la Nation ce même jeudi, le Président ivoirien Alassane Dramane Ouattara lui a déclaré qu’il est candidat.

« J’avais commencé à organiser mon départ. Ma vie après la présidence. J’avais commencé à relancer l’activité de mon institut et la création d’une fondation », a-t-il déclaré dans cette adresse à la Nation. Et de marteler « l’homme propose, Dieu dispose » faisant allusion au décès de Amadou Gon Coulibaly. Il dit que cette disparition avait « laissé un vide dans l’équipe mise en place pour poursuivre » son programme.

Par Mamadou Sanoussy Diallo pour couleurguinee