Le Président du Parti Union des Forces Républicaines (UFR) est rentré à Conakry ce lundi. Au terme d’une convalescence qui l’a maintenu à Abidjan, la capitale ivoirienne pendant un mois. Cet opposant dit qu’il est rentré pour continuer le combat contre une nouvelle Constitution en Guinée. Il a été accueilli par les cadres et les militants du parti. Et il s’est exprimé sur les sujets brûlants de la politique guinéenne

L’arrestation de membre du Fndc est le premier sujet qui a inspiré le revenant.

« C’est une dérive autoritaire qui n’a pas de sens. Les autorités de ce pays, y compris Alpha devaient réfléchir et mettre un tempo par rapport à tout cela. Si Alpha Condé devait calmer les situations de ce pays, ce n’est pas par les arrestations et les kidnappings mais plutôt renoncer à cette question de 3ème mandat » estime Sidya Touré

Le président du parti UFR est revenu sur l’interdiction de la marche du Fndc.

« Le jour où alpha Condé prendra la parole et dira publiquement qu’il ne sera pas candidat, il n’y aura plus de marche ni des manifestations » dit-il

La mission de la CEDEAO qui est actuellement en Guinée pour l’audit de fichier électoral inspire aussi cet opposant

« La CEDEAO ne peut pas faire l’audit en 10 jours. Nous avons déjà fait l’audit de ce fichier depuis l’année dernière. Qu’ils veillent juste donner leurs avis » recommande Sidya Touré

                                                                                                                Par Abdoulaye Bah pour couleurguinee