Après plusieurs mois de fermetures des lieux de culte due à la pandémie de Covid-19, les fidèles musulmans étaient très nombreux ce vendredi à rallier les mosquées pour la grande prière.

A la grande mosquée de Bambeto, la cour était bondée de fidèles et une joie se lisaient sur les visages.

Bah Alpha Amadou, habitant de Koloma a exprimé ses sentiments.

« C’est un sentiment de satisfaction qui nous anime aujourd’hui par la grâce d’Allah puisqu’il y a près de 6 mois qu’on n’a pas retrouvé cette joie. Donc, on avait vraiment une nostalgie de ces mosquées. On a trouvé que les mosquées ont une place dans notre vie, ce n’est pas seulement les cinq prières puisque pendant les cinq mois là, ces mosquées nous ont beaucoup manqué. Je pense qu’aujourd’hui, l’ensemble de la communauté musulmane est très satisfaite de cette réouverture puisque si je ne me trompe pas, presque dans toute la sous-région c’est nous qui avions des mosquées jusqu’à présent  fermées » a-t-il indiqué.

Bah Alpha Amadou se dit touché par la fermeture des mosquées et espère que cela ne va plus se reproduire. « Dans notre spiritualité, ça nous a beaucoup touchés. Vous savez depuis notre naissance, on a cette culture. D’abord cinq fois par jour, chaque semaine, le mois de ramadan. Le mois de ramadan, y a des gens qui passent les dix derniers jours dans les mosquées. Donc tout ça,  ça nous a beaucoup manqué, aujourd’hui nous prions Allah pour que ces choses ne se reproduisent plus dans notre pays » a-t-il prié.

S’agissant de la nouvelle fermeture des mosquées en cas de non respect des mesures barrières, Bah Alpha Amadou pense que les fidèles musulmans seront capables de  respecter ces mesures édictées et que les mosquées ne seront plus à nouveau fermées.

«Je pense que les cinq mois-là ont démontré que les musulmans respectent vraiment leurs autorités. Donc, nous ne pensons pas que nous allons en arriver là, moi je pense que ces mesures là ne sont pas aussi trop productives. Donc, nous ne souhaitons pas, je pense que les musulmans vont comprendre l’ampleur ou les conséquences de ces restrictions là et ils vont se comporter comme le veulent les autorités et qu’il n’y aura plus de fermetures de mosquées par rapport à cela » a-t-il souligné.

Par Mamadou Baïlo Diaguissa Sow pour couleurguinee