Le Front national pour la défense de la Constitution a annoncé les funérailles ce vendredi des victimes des balles lors des manifestations politiques. Il s’agit de huit corps, jusque-là gardés à la morgue du CHU Ignace Deen.

Ce jeudi 2 juillet 2020, arborant un t-shirt portant l’effigie de son défunt fils, la mère de Mamadou Saidou Barry qui continue toujours à pleurer la mort de son fils unique nous a expliqué comment la famille se prépare à porter le deuil avec l’enterrement des victimes demain vendredi 3 juillet 2020 au cimetière de bambeto.

« Nous, de notre côté, on se prépare pour ce dernier adieu de nos enfants qui ont été froidement assassinés par les forces de l’ordre et nous sommes en contact  permanent avec les responsable du FNDC. Demain, nous allons nous rencontrer à partir de 10 heures  à l’hôpital Sino guinéen, après la prière funèbre. Ils vont les amener au cimetière de Bambeto là, où les autres sont enterrés, toute la famille est prête pour demain. » dit-elle.

Cette mère très désespérée depuis la mort de son fils unique lance un appel aux forces de l’ordre. «  Je profite de votre micro, pour lancer cet appel aux force de l’ordre. Je leur demander de nous laisser tranquillement pour qu’on puisse enterrer dignement nos enfants qui ont été tués par eux-mêmes parce qu’ils ont habitude de tirer le gaz sur les gens qui sont venus enterrer les morts. Et cette fois ci, nous leur demandons humblement d’être hors du périmètre indiqué.» plaide-t-elle.

Par Mamadou Yaya Bah pour couleurguinee