De nombreux ménages s’opposent à tout vaccin depuis qu’une rumeur a circulé que le vaccin test pour la lutte contre coronavirus est prévu en Afrique. Dans des quartiers entiers, des parents ont donné des consignes fermes à leurs enfants, à leurs femmes. Ils leur disent de ne jamais se vacciner pour quelques raisons que ce soit.

Et c’est dans cet environnement de suspicion qu’arrive une campagne de vaccination contre le tétanos de la mère et de l’enfant. Des femmes enceintes et des bébés de 0 à 11 mois. Cette campagne subit de plein fouet cette désobéissance. Hier, le Ministre de la Santé a appelé les Guinéens à ne pas écouter les fausses rumeurs qui circulent sur la toile. Il demande aux intéressés d’aller se faire vacciner

Il a profité de l’occasion pour rappeler l’importance de la semaine africaine de la vaccination et affirme que la vaccination des femmes et des enfants de 0 à 11 mois constituent une priorité pour le gouvernement en dépit de ce contexte.

« Depuis l’apparition de cette pandémie, plusieurs rumeurs circulent sur des essais de vaccination contre le covid-19, elles ont créé la désaffection entre les services de sante à cause des communiqués qui circulent sur les réseaux sociaux. Ces rumeurs ont pour conséquence l’échec de tous les efforts consentis par le gouvernement dans la lutte contre des maladies évitables par la vaccination dont la tuberculose, la rougeole, le tétanos » regrette le Ministre qui invite les parents à aller vacciner les publics cibles.

Par Ramatoulaye Sy Savané pour couleurguinee