Comme rapporté dans notre précédent article, GK, une fille âgée seulement de 16 ans a été victime de viol dans le secteur 4 du quartier Kankan-Koura, un quartier périphérique de la commune urbaine de Kankan, dans la nuit du jeudi 25 au vendredi 26 juin 2020. Alors que le présumé violeur dont on ignore l’identité est détenu pour le moment dans les locaux de la brigade de recherche de la gendarmerie de Kankan, la victime s’est confiée à notre reporter

« C’est après le dîner que ma maman m’a demandé d’aller lui faire un transfert de 2000 fg, en cours de route, j’ai croisé un homme qui détenait une torche. Mais, c’est à mon retour qu’il m’a demandé mon nom, et il m’a dit de m’arrêter, je lui ai dit de quitter sur mon chemin que j’étais pressée. Il m’a demandé si j’avais un téléphone, je lui ai dit que non, entre temps je cherchais à passer, mais, il me barrait toujours la route. D’un seul coup, il a pris ma main, je me suis adossée à un arbre et j’ai crié fort, mais personne n’est venue, ensuite il m’a tiré de force et m’a envoyée à côté du cimetière. Mais, comme je n’arrêtais pas de crier, il m’a dit que si je crie maintenant, qu’il va me poignarder, après il a fait ce qu’il voulait faire » A-t-elle confié à la correspondante de couleurguinee.info basée à Kankan.

Joint au téléphone, Dr Souaré le médecin légiste qui a examiné GK n’a ni infirmé ni confirmé le viol, il a dit avoir transmis les résultats à la brigade de recherche de la gendarmerie de Kankan.

Par Mariama Tata Diallo pour couleurguinee.info