Le président de la République, en cette saison pluvieuse, à travers le ministère de la Ville et de l’aménagement, demande de prendre des dispositions non seulement pour identifier les points noirs mais aussi la gestion des ordures dans toutes les collectivités.

Pour faire face aux risques d’inondations et à la gestion des ordures, dans la commune de Matoto, à l’orée des grandes pluies, le maire Mamadouba Toss Camara, dit avoir pris des dispositions pour la gestion des ordures dans sa circonscription, en tirant les leçons de l’inondation qui a causé la mort de cinq (5) personnes l’année dernière à Dabondi.

Mamadouba Toss Camara pense que le plus important en cette période, c’est le curage des caniveaux par rapport à certaines occupations anarchiques « Comme vous le savez, le président de la République, en cette saison pluvieuse, à travers le ministère de la Ville, a demandé de prendre des dispositions non seulement pour identifier les points noirs avec les collectivités pour ne pas que les mêmes problèmes se répètent. Donc, les premières pluies qui sont tombées la semaine surpassée, il y a eu beaucoup de nos braves femmes dans les quartiers qui ont été victimes de ces inondations. En tant que collectivité, le conseil communal a demandé de procéder à une certaine offensive dans certains marchés et dans certains quartiers pour éviter que ces populations soient victimes des mêmes problèmes. C’est pourquoi, le samedi surpassé, on était au niveau de Kankankoura, avec l’appui d’une personne ressource, qui nous a aidés dans la prise en charge des travaux de réalisation du caniveau afin de permettre le passage rapide de l’eau. Et, au niveau du marché Mayalon, nous avons demandé au ministère de l’Hydraulique, à travers l’Agence Nationale de la Salubrité Publique, de nous appuyer en moyens logistiques. Et, le génie militaire nous a aidés  pour qu’on puisse curer les caniveaux, afin d’éviter que les marchés soient inondés. Mais, à l’instant T, toutes les dispositions sont prises pour informer qui de droit afin que vraiment les points indiqués déjà soient débarrassés de ces immondices pour éviter que les populations ne soient victimes » a-t-il fait savoir.

Sachant que certains citoyens se permettent souvent de jeter les ordures sur la voie publique, Mamadouba Toss Camara rassure que des dispositions sont également prises, non seulement avec des actions de sensibilisation, mais aussi avec l’appui de la police de proximité

« Depuis notre prise de service, ça a été les premières actions que nous avons eues  à mener. Nous sommes allés dans les lieux de culte et public, à travers les chefs de quartier et chefs de carré sensibiliser les citoyens pour ce comportement incivique. Je pense que cela nous a vraiment aidés. C’est pourquoi, aujourd’hui, il est difficile de trouver des ordures érigées au niveau des artères publiques et sur le trottoir. Mais, comme vous l’avez si bien dit, il est important en tant que collectivité de prendre toutes les dispositions idoines ; et, je pense que ces dispositions sont prises à travers les polices de proximité aussi » a-t-il rajouté.

Le maire de Ratoma invite les populations à faire preuve de responsabilité et de citoyenneté pour éviter, des éventuels dégâts pendant cette saison de grandes pluies.

Par Mamadou Alimou Diop pour couleurguinee.info